Programmes du cycle de stages de teinture naturelle

animé par David Santandreu

à « La ferme au village » Lautrec 2019

 

stage-.jpg

 

photo.jpg

 

Couleurs matrices et couleurs composées en teinture naturelle grand teint

  

  • Le bleu, pastel et indigo
  • Les 30 et 31 mars 2019
  • Horaire : 09h00-12h30 et 14h00-17h30

En teinture naturelle grand teint, le bleu est la base de nombreuses couleurs. Il s’obtient à partir d’indigo. Cet indigo peut être produit à partir de différentes plantes comme le Pastel des teinturiers, de nombreuses variétés d’Indigofera, du Polygonum tinctorum etc…

Il existe deux méthodes pour produire de l’indigo naturel pour la teinture textile.

  • La première consiste à faire fermenter les plantes par un compostage contrôlé.
  • La deuxième à extraire le pigment pour le concentrer en obtenant une poudre insoluble qui sera ensuite utilisée à l’aide de réducteurs dans les cuves de teinture.

Lors de ce stage nous allons aborder tous les aspects de la production d’indigo ainsi que les différentes techniques de teintures pratiquées du XIIIème siècle à nos jours. Nous allons préparer une cuve de bleu à partir d’une recette de teinture totalement naturelle que les participants pourront reproduire chez eux. Ils auront l’occasion de teindre différentes matières fournies et emporteront leurs travaux.

Pour mieux comprendre l’histoire du Pastel venez la pratiquer.

 
  • Le jaune et le vert sur laine
  • Les 13 et 14 avril 2019
  • Horaire : 09h00-12h30 et 14h00-17h30

Hormis les algues, les lichens et les mousses, toutes les plantes qui nous entourent produisent des colorants jaunes nommés flavonoïdes. Durant ces deux jours nous allons utiliser différentes plantes et comprendre pourquoi certaines d’entres elles ont été particulièrement utilisées dans l’industrie du textile des siècles passés. Vous allez procéder aux différentes étapes nécessaires à la teinture en jaune sur différentes matières en laine fabriquées dans le Tarn.

  • La préparation des fibres
  • Le mordançage et engallage
  • La teinture à partir de plantes et extraits végétaux
  • Le nuançage
  • Les finitions sur chaque matière
  • Le recyclage des eaux par la fabrication d’une laque pour peinture artistique

Nous allons également aborder la composition du vert en grand teint sur-teinture à partir de bleu d’indigo. Cette technique permet d’obtenir une grande gamme de merveilleux verts très solides. Chaque participant emportera son travail.

Nous fournissons les tabliers et les gants pour ceux qui le souhaitent.

 


 

  • Le rouge et le noir en grand teint
  • Les 27 et 28 avril 2019
  • Horaire : 09h00-12h30 et 14h00-17h30

Contrairement aux colorants jaunes, le rouge est beaucoup moins présent dans les plantes. Ces colorants se trouvent dans la plupart des cas dans les racines ou les écorces. Ils sont regroupés dans une famille de colorants appelée « quinones ». Les naphtoquinones, anthraquinones, benzoquinones et les hypéricines présents dans les plantes, nous offrent une palette de tons rouges magnifiques. Durant ce stage nous allons essentiellement travailler avec la Garance des teinturiers (Rubiatinctoria). Cette plante dont la racine produit dix-neufs colorants anthraquinoniques, fut très utilisée durant les siècles passés pour produire des couleurs d’une extrême solidité aux lavages, aux acides et à la lumière. Vous allez procéder aux différentes étapes nécessaires à la teinture en rouge sur différentes matières en laine fabriquées dans le Tarn.

  • La préparation des fibres
  • Le mordançage et engallage
  • La teinture à partir de plantes et extraits végétaux
  • Le nuançage
  • Les finitions sur chaque matière
  • Le recyclage des eaux par la fabrication d’une laque pour peinture artistique

Nous allons également aborder la composition du noir en grand teint par sur-teinture à partir de bleu d’indigo. Cette technique permet d’obtenir une gamme de noirs très solides. Nous aborderons aussi les recettes de trois noirs très réputés pour leur solidité jusqu’à la fin du XIXème siècle où les premiers colorants de synthèses ont été découverts par les chimistes. Les noirs de Sédan, de Montauban et de Bédarieux ont tous une composition très différente qui demande l’utilisation de différentes plantes et sels métalliques comme le pastel et la Garance, le Redoul et le bois de Campêche, la noix de galle ainsi que le sulfate de fer ou de cuivre.

Chaque participant emportera son travail.

Nous fournissons les tabliers et les gants pour ceux qui le souhaitent.

 
  • Les roses, violets et pourpres sur laine
  • Les 25 et 26 mai 2019
  • Horaire : 09h00-12h30 et 14h00-17h30

Bien que le rose ne soit pas une couleur matrice en teinture grand teint, il joue un rôle très important dans la composition d’une très large gamme de couleurs composées sur base de bleu d’indigo.

Il existe différentes façons de produire les roses pour la teinture textile mais certaines ne présentent aucun intérêt pour la production de couleurs durables.

Durant ce stage nous allons produire des roses de Garance et de cochenille, à partir de recettes du XVIIIème siècles.

Vous allez procéder aux différentes étapes nécessaires à la teinture en rose sur différentes matières en laine fabriquées dans le Tarn.

  • La préparation des fibres
  • Le mordançage et engallage
  • La teinture à partir de plantes et extraits végétaux
  • Le nuançage
  • Les finitions sur chaque matière
  • Le recyclage des eaux par la fabrication d’une laque pour peinture artistique.

Nous aborderons également et produirons la gamme des violets et pourpres sur base de bleu d’indigo.

Chaque participant emportera son travail.

Nous fournissons les tabliers et les gants pour ceux qui le souhaitent.

Un stage supplémentaire sur la couleur fauve est en préparation pour le mois d’octobre.

 

Téléchargez tout le programme ainsi que le formulaire d'inscription.