L'histoire du Pastel en pays de cocagne

La Compagnie du pastel c'est le retour du Pastel à Lautrec, c'est la vie en bleu, au cœur du pays de cocagne, le pays où il fait bon vivre, La cocagne est une boule de feuilles de pastel  broyées, fermentées, façonnée en boule à la main, puis mise à sécher dans un séchoir à claies.

Cette cocagne fait, à la Renaissance, la richesse de notre belle région. En effet la culture et le commerce du pastel s'organisent dans le triangle d'or, Toulouse, Albi, Carcassonne, l'or faisant référence à la couleur de ses fleurs jaunes et à la richesse qu'il apportait aux marchands Pastelliers, que l'on disait plus riches que les rois. Il est le bleu réservé à la noblesse.

Plante magique et emblématique du pays de Cocagne, le Pastel des Teinturiers ou Isatis Tinctoria, en vieux grec, est la plante à Indigo européenne, 

On a commencé à utiliser le Pastel avec les feuilles fraîches au moyen Âge. Il fallait énormément de feuilles pour avoir de la couleur et celle-ci était très pâle.

Par la suite, on s'est rendu compte que la fermentation du Pastel permettait la concentration des pigments et on obtenait des bleus plus foncés.

L'arrivée massive de l'Indigo au 16e siècle a permis de renforcer les cuves de Pastel et d'obtenir des bleus très foncés en facilitant le travail des teinturiers, dès lors, Pastel et Indigo des tropiques sont devenus inséparables, le Pastel indispensable à la réduction, servait de ferment pour réduire l'Indigo des tropiques.

Au milieu du 19e siècle, on découvre l'hydrosulfite de sodium, agent réducteur chimique, la cocagne et son long processus de fabrication n'a plus lieu d'être, c'est le déclin total du Pastel.

Françoise, Teinturière en teintures naturelles Teint avec Amour et Passion

Dans son Atelier au sous sol de La Ferme au Village, on peut voir ses cuves à réduction lente, par fermentation, des méthodes très peu utilisées car contraignantes, elles demandent une surveillance quotidienne et beaucoup de rigueur, mais les bleus obtenus sont si profonds et lumineux que le surcroit de travail est largement récompensé.

photo2-.jpg

Françoise réalise toutes ses teintures à la main dans des cuves au Pastel et Indigo de Pastel, renforcées comme du 16e au 19e siècle à l'indigo des tropiques, chaque pièce de tissu est baignée une à une, plusieurs fois, selon l'intensité de bleu souhaité.

 

photo1-.jpg

photo3-.jpg

photo4-.jpg

photo5-.jpg 

 

Composition des cuves

cuve à l'indigo: indigo de Pastel, Indigo d'Indigofera Tinctoria, henné, dattes, chaux

Cuve à l'Agranat: Indigo d'Indigofera Tinctoria, cocagne, lessive de cendre, son de blé

bleu charrette.jpgfleurs de pastel.jpgla compagnie du pastel.jpg